Home
PDF Imprimer Email
       Philatélie et histoire locale - La visite de l'Empereur      
   
 

     Pléthore de louanges en l’honneur de L.L M.M Napoléon III, de sa divine épouse et de leur Auguste Rejeton (sic) Eugène Louis Napoléon lors de leur visite à Vannes et à Napoléon-Ville (1) vers 1860.

 
 

        1860

  Napoléon III 

    1c olive

      YT 11

  Napoléon III 

Voici quelques citations de nos éminents édiles relevées dans une gazette déposée aux Archives Départementales :

Après présentation des clefs de la ville à l’Empereur, citation du Maire de Vannes :

 
       
 

        « Nous déposons aux pieds de votre majesté l’hommage de notre respect et de notre dévouement. Les populations sont heureuses et fières de voir au milieu d’elles notre Empereur bien aimé, l’Elu de la Nation, le Sauveur de la France »

 
 

      « Et à Vous Madame qui catholique fervente venez implorer la patronne des Bretons et placer sous sa protection votre auguste époux (2) objet de votre amour etc etc … »

 
         Citation des dames de Vannes : 
 

      « Le nom de votre majesté sera éternellement gravé à côté de celui de la reine des anges dont nous célébrons aujourd’hui la fête (3). Puisse cette grande protectrice de la France continuer à veiller sur elle (4) en lui conservant son Empereur, son Impératrice et l’Auguste Rejeton qui doit perpétuer la race etc etc … »

 
 

      A noter que, lorsque l’empereur quitta Vannes, le Conseil Municipal lui offrit quelques vaches bretonnes de la plus jolie espèce. Sa Majesté a admiré les formes élégantes et gracieuses de ces bêtes de choix qu’elle se propose d’envoyer dans ses fermes.

 
 

 Lettre de Vannes pour Paris

PC 3484 sur n° YT 14 type I

Cachet à date type T15 du 12 juin 1860
  Napoléon III
    
 

      Avec de telles flatteries, ces adulateurs auraient dû avoir dans leurs poches une enveloppe timbrée à l’effigie de notre grand homme et lui demander d’y apposer son auguste signature ou une quelconque dédicace. Nul doute que, dans l’euphorie des réceptions, il aurait accepté. Mais à l’époque, ce n’était sans doute pas la mode.

 
 

       Mais rêvons un peu. Supposons que des « Timbrés Vannetais » ayant constitué une société philatélique et que cette noble institution eut « investi » dans un « premier jour » gardé précieusement dans son coffre. Au prix actuel des documents napoléoniens, c’eut été « rentable ». Ce qui aurait évité à notre président et à notre trésorière de nous réclamer des cotisations et de nous faire verser une participation onéreuse et contestable au GRAPB.

 
     
 

 (1) Aujourd'hui Pontivy (NDLR)

(2) qui la trompait sans vergogne (NDA)

(3) c'était le 15 août (NDA)

(4) L'Histoire a montré que ce ne fut pas très efficace ! (NDA)

 

 

                                    Pierre Cresté (PV 377) - mai 2010

 

(Sources : Archives départementales du Morbihan - liasse 1 J 583)

 
Mis à jour ( Vendredi, 24 Septembre 2010 13:43 )
 

Images aléatoires

usa.jpg

Dates à retenir

  1.  Prochaine réunion plénière dimanche 26 novembre à 9h30 aux Palais des Arts, puis Assemblée Générale à 10h00. Après le pot de l'amitié, nous irons déjeuner chez Madame Mollé.