Home
PDF Imprimer Email
   
 

   L'érection de la statue du général Hoche à Quiberon

 
   
   
 

 La renommée du commandant en chef des armées de l’Ouest pendant la Révolution était à la mesure de la bataille que provoqua l’inauguration de sa statue le 20 juillet 1902 sur la place Hoche à Quiberon.

Le ministre de la Marine s’était pour la circonstance rendu à Quiberon accompagné du Préfet du Morbihan et des autorités départementales. Au curé de Quiberon (la loi de séparation des églises et de l’Etat n’était pas encore promulguée) qui avait fait l’éloge d’une République large et tolérante, le Ministre répondait : « je ne sais si nous serons toujours d’accord pour définir la République, mais nous le serons peut-être pour écarter tout ce qui irrite ».

Ce qui irritait les Morbihannais, c’était d’abord l’érection de ce monument qui perpétuait les rancœurs et les haines en se servant d’un nom illustre. Hoche, on le sait, avait promis la vie sauve aux émigrés débarqués d’Angleterre ; la Convention en décida autrement.

 

 
  
carte Hoche
 
 

 Carte maximum : timbre « Hoche » (YT 872) sur CPA représentant
la statue de Hoche à Quiberon
et oblitération du Salon de l’Armée du 29 mai 1953 à Paris.

 
 

 

Cette inauguration prenait aussi un caractère de provocation : nous étions en pleine affaire Dreyfus, ce qui agitait les esprits.La tradition locale rapporte que lorsqu’on retira le voile qui cachait l’effigie de bronze, on eut la stupéfaction de lire aux pieds du général un énorme écriteau sur lequel on lisait « Vive le Roi » que des « malfaisants » avaient accroché à la faveur de la nuit.Huit ans plus tard, le 20 septembre 1910, lors de la visite de Mr Albert Sarraut sous-secrétaire d’Etat à la guerre, qui rentrait d’inspection de Belle Ile, une autre anecdote est relatée par toute la presse locale : quand on retira le drap rouge qui voilait l’inscription, quelle ne fut pas la stupéfaction générale de voir apparaître non la plaque, mais une grande affiche qui portait une fois encore l’inscription « Vive le Roi ». L’affiche n’était pas écrite à l’encre … vous devinez avec quoi …

Maintenant, la statue de Hoche ne cause plus guère de remous à Quiberon. Les touristes s’étonnent bien un peu de sa présence en un tel endroit pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire du débarquement des émigrés ; cette indifférence vis-à-vis de Hoche est presque aussi infinie que l’est devant lui l’Océan !

 

 
   
 

(Source  : Archives Départementales du Morbihan : De Galzain XI U 8)

 
   
  Pierre Cresté (PV 377) Mai 2011 
   
   
   
Mis à jour ( Vendredi, 28 Octobre 2011 20:00 )
 

Images aléatoires

pv436a_i04.jpg

Dates à retenir

  1.  Prochaine réunion plénière dimanche 26 novembre à 9h30 aux Palais des Arts, puis Assemblée Générale à 10h00. Après le pot de l'amitié, nous irons déjeuner chez Madame Mollé.